Brantôme

La Venise du Périgord

View from the DronneEntouré par une boucle de la rivière Dronne quelques 27kms au nord de Périgueux, la petite ville de Brantôme avec ses 2000 habitants, est dénommée "la Venise du Périgord". Les villes de fierté est son abbaye bénédictine, qui remonte à 769 ou 786. Charlemagne aurait fait don à la marque de nouveau monastère, des reliques de Saint Sicaire, l'une des victimes du massacre de la Saint-Innocent. Dévastée par les Vikings, quelques années plus tard, elle fut reconstruite vers la fin du dixième siècle. La ville et l'abbaye développé par la suite. C'est ici que Du Guesclin. qui étaient venus pour voir de l'anglais, a appris qu'il avait été faite de haut Constable. Depuis 1538, l'abbé de Brantôme, Pierre de Mareuil, a eu un certain nombre de structures, y compris un pont à angle droit sur la rivière, une élégante maison de la Renaissance et de plusieurs aires de repos dans le jardin de moines. Son neveu qui lui a succédé, Pierre de Bourdeille, est plus connu sous le nom de Brantôme. L'abbaye a été conféré sur lui en 1557. A sa mort. en 1614, l'Abbaye de Brantôme est devenu le plus prospère en Aquitaine, mais il a rapidement été au déclin. Pendant la Révolution, la richesse de sa bibliothèque et les sept derniers moines étaient dispersés.

Brantome - The Venice of the PerigordLa masse blanche de l'abbaye et l'église Saint-Pierre-frontière de la Dronne et le boulevard Charlemagne. L'église. qui a deux aspects gothiques et romans, a une double baie de la nef, couronnée de coupoles 12ème siècle, et une voûte à nervures du type connu sous le nom de "Angevine" de l'époque gothique. Le bâtiment que l'on peut visiter aujourd'hui a été entièrement restauré dans le milieu du siècle dernier par l'architecte Abadie. Dans le choeur. éclairée par trois baies vitrées, les deux panneaux de bois sculptés se font face. Un roman capital utilisé comme un bassin d'eau bénite et une belle 14ème siècle comprimé sculpture présentant le baptême du Christ, mai aussi être découverts. Sur le côté nord de l'église, le clocher de Brantôme 60mtr grand est sans doute la plus belle dans le Périgord. Selon de récentes études, il a été érigé au cours de la carolingienne ou même période wisigothe. ce qui en fait le plus vieux clocher de France. Formé par les voyagistes encastré étages, il dispose de pignons dans sa section supérieure. Couronné d'un toit pyramidal en pierre, ses différents étages baie fenêtré également capitales sculpté avec un style vieillot de feuilles et de l'imbrication. Seulement une galerie, une petite salle avec des arcs et flamboyant ribbed colonnes, est à gauche de la Renaissance, cloîtres. L'accès se fait à l'abbaye bénédictine, aujourd'hui propriété de la ville, à travers cette galerie. Le 17e siècle, les bâtiments sont ouverts aux visiteurs. Une amende sans piliers traditionnels escalier mène à deux grandes chambres. Dans le premier des moines dorter, le gros oeuvre sous la forme d'une coque attitude est tout à fait remarquable. Plusieurs expositions sont organisées ici. À l'intérieur de l'abbaye, un musée en trois caractéristiques importantes préhistoriques objets, des meubles et des peintures, ainsi que l'étrange mediumistic oeuvres du peintre et sculpteur Fernand Desmoulin (1857-1914). Fontaine Saint-Sicaire, qui aurait des vertus de fertilisation, est caché derrière l'abbaye, ainsi que les grottes, qui témoignent d'habitations troglodytiques. L'un d'eux comprend des sculptures d'origine inconnue, "Le Triomphe de la Mort" ou "Le moins que le jugement" (fin du 15ème siècle) et "La Crucifixion" 16ème ou 17ème siècle). Cette grotte a été développé dans un théâtre.

Dolmen de la Pierre LeveeA quelques mètres de là, en face de la tour Saint-Roch, une élégante maison de la Renaissance avec imposte fenêtres encadrées de pilastres et de colonnettes avec une (et dont la porte est blazoned avec les armoiries de Pierre de Mareuil, les gardes le petit pont avec les étourneaux angle qui englobe la Dronne . Le pont dispose d'une splendide vue sur l'abbaye, la roue à aubes et le feuillage des berges. Il donne également accès à des jardins publics. l'ancien "les jardins des moines", où l'on peut se détendre un instant sur les bancs de la grande 16ème siècle de repos. La ville principale du Nord de Périgord pour le tourisme, Brantôme jouit également d'une pleine vie culturelle, qui culmine dans l'été avec le Festival International de Danse Classique (ballet), créé en 1958 par Jacqueline Rayet. La grotte du Jugement dernier "fournit un cadre magique pour ce festival. réunissant danseurs et 1.200 spectateurs tor un rite millénaire, le culte de la beauté. L'abbaye abrite aussi le centre européen d'études de l'ouest de la spiritualité. Un km de la ville. publiques à pied le montant de l'amende Dolmen de la Pierre Levee (Dolmen de la Raised Stone).